Histoire des bisses du Valais — Légendes

L’origine des bisses

Depuis la nuit des temps, l’homme cherche à acheminer l’eau à ses cultures… En Valais, le climat sec en été l’a poussé à trouver des solutions à ce problème.

 

Ausserberg raconte:

«Dieu le père, de passage en Valais en compagnie de Saint Pierre, avait offert aux Valaisans qui se plaignaient du recul des glaciers et de l'aridité de leur climat de s'occuper du problème d'arrosage s'ils le désiraient. Saint Pierre, voyant les habitants de la région indécis, voulut les encourager à accepter cette proposition en leur disant que Dieu était lui-même un Valaisan. Est-ce cette  remarque qui les fit réfléchir? Toutefois ils déclinèrent cette offre et dès lors les Valaisans ont dû parer eux-mêmes à leur manque d'eau. » (J.Guntern, N630,p.269)

 

L’histoire des bisses est floue, les premiers documents datent du XIème siècle. Plusieurs hypothèses sur leur origine ont été posées. La plus vraisemblable se tourne du côté des populations primitives. Elles auraient commencé par creuser de petites rigoles afin d’acheminer l’eau des Glaciers aux pâturages. Puis, au fil des siècles la technique se serait développée et l’usage du bois notamment aurait permit l’élaboration de construction plus sophistiquée. Les valaisans se seraient alors inspirés des aqueducs romains afin de perfectionner leur technique pour transporter l’eau. L’autre hypothèse, beaucoup moins probable parle des Sarrasins (noms donnés durant l'époque médiévale en Europe aux peuples de confession musulmane) qui auraient construit les premiers bisses.

 

La légende raconte...

Pourquoi les Valaisans irriguent eux-mêmes?
Lorsque le Sauveur parcourut le monde avec saint Pierre, il arriva aussi dans les Alpes, où il rendit la santé à tous les malades. Discrètement, saint Pierre demanda aux gens s'il y avait un vœu pour l'accomplissement duquel il aurait pu intercéder en leur nom auprès du Seigneur. Les gens lui confièrent qu'ils auraient préféré avoir des vallées avec des prés et des champs, au lieu des glaciers. Il alla donc vers le Seigneur et lui exposa le vœu qui fut immédiatement exaucé. Des champs magnifiques s'étendirent là où, auparavant, il y n'avait que de la neige et de la glace, et le Seigneur y fit germer des plantes luxuriantes. Cependant, puisque les crêtes fraîches avaient disparu, il fit beaucoup plus chaud dans la vallée et sur les montagnes, les herbes devinrent jaunes et séchèrent sous les rayons du soleil.
L'aide du Seigneur se fit donc à nouveau nécessaire. Avant qu'il ne poursuive, il demanda aux gens s'ils avaient un autre vœu. On lui fit remarquer ce nouveau fléau et l'on demanda de l'aide.
Le Seigneur dit : « La chose est simple, votre terre doit être irriguée. Dois-je le faire ou voulez-vous le faire vous-mêmes? » Tout le monde répondit : « Seigneur, Tu nous as fait du bien jusqu'ici, prends toi-même les commandes! » Seuls les Valaisans ne dirent rien et manifestèrent leur désaccord. Saint Pierre se glissa vers les Valaisans derrière le dos du Seigneur, leur tapa gentiment sur l'épaule et dit ceci : « Faites-lui confiance, il n'a que de bonnes intentions et vous comprendra certainement; il est, pour ainsi dire, lui-même Valaisan! »
« Comment ? Il est Valaisan ? Mais comment veut-il donc comprendre l'irrigation mieux que nous ? Non, non, puisqu'il en est ainsi, nous irriguons nous-mêmes. »
C'est depuis lors que le Seigneur irrigue partout en Suisse, sauf dans le Valais, où les Valaisans le font eux-mêmes.

Source de la légende : Bisse de légende / Johannes Gerber

 

 

     
 /> </div> </body> </html>

 

Office du tourisme de Crans-Montana

Crans-Montana tourisme
Rue Centrale 60
3963 Crans-Montana
+41 (0)27 485 04 04
www.crans-montana.ch